Depuis le début des déboires du désormais ex-géant des transferts d’argent au Cameroun, Express Union; la question du fair play commerciale dans ce secteur s’est vite posée. Fair play que les opérateurs télécoms mobile ne pratiquent pas car viciant l’accès au service ussd (service télécoms qui sert de base au développement de la plupart des offres de mobile money sur le continent) à toute entreprise qui voudrait faire concurrence à leur service interne de mobile money. Pour mettre fin à cette état de choses et dans l’optique de garantir la libre concurrence; les régulateur télécoms , les banques centrales et plus loin les États se doivent de réagir en activant deux  leviers:

  • premièrement, lever le monopole des opérateurs de télécoms mobile sur l’accès au service USSD en mettant en place une nouvelle procédure d’accès à ce service qui garantit la non-discrimination à tous les fournisseurs de services télécoms à valeur ajoutée autre que les opérateurs de téléphonie mobile eux mêmes. C’est par exemple ce qu’a fait le Sénégal.
  • Deuxièmement, demander aux opérateurs de séparer leurs activités télécoms des activités financières de mobile money. Ceci doit être suivi par une interdiction formelle aux opérateurs de faire la promotion auprès de leurs clients d’un service de mobile money en particulier. C’est par exemple ce qui est entrain de se mettre en place au Burundi.

Avec ces deux mesures nous pensons à Fatre Consulting qu’une concurrence plus saine pourra émerger de ce secteur.

https://www.ticmag.net/senegal-lartp-met-fin-monopole-operateurs-telecoms-codes-ussd/

https://www.ticmag.net/burundi-banque-centrale-demande-aux-operateurs-de-separer-leurs-activites-telecoms-mobile-money/